Dans une dynamique musicale visuelle, énergique et festive, le programme musical du JOSEM est cette année une invitation au voyage par les sens.

Auditif, bien sûr, par la qualité des pupitres des 60 jeunes musiciens de l’orchestre, mais également visuel : un programme autour de l’illustration et de l’image, allant de la peinture musicale aux délires de l’imagination des compositeurs.

C’est également autour de la jeunesse que s’articulent entre elles les pièces présentées. Œuvres de jeunesse de grands compositeurs et découvertes de jeunes talents d’aujourd’hui passionnés d’orchestre se suivront pour faire vivre la musique symphonique, celle du passé, du présent et de l’avenir.


 

Ciaccona del entro due Mare- Michel Godard/Trad
Karelia suite.- Jean Sibelius (1865-1957) 
Une suite pour orchestre d'un compositeur finlandais, qui nous emmène dans les 
paysages enneigés et lumineux de la Finlande. Un conte musical et imagé, un doux 
voyage entre joie errance et mélancolie. 
Compagny (1982) - Philip Glass 
Appartenant au courant dite "répétitive" Philip Glass compose des œuvres 
fonctionnant en séquences qui se succèdent et se répètent entraînant le rêve et la 
transe par leur aspect cyclique.
Danse Macabre- Camille St Saens 
"Zig et zig et zig, la mort en cadence 
Frappant une tombe avec son talon, 
La mort à minuit joue un air de danse 
Zig et zig et zag sur son violon. 
Le vent d'hiver souffle et la nuit est sombre; 
Les gémissements sortent des tilleuls; 
Les squelettes blancs vont à travers l'ombre, 
Courant et sautant sous leurs grands linceuls..."

Ciaccona del entro due Mare- Michel Godard/Trad


 
Karelia suite.- Jean Sibelius (1865-1957) 

 Une suite pour orchestre d'un compositeur finlandais, qui nous emmène dans les paysages enneigés et lumineux de la Finlande. Un conte musical et imagé, un doux voyage entre joie errance et mélancolie. 


Compagny (1982) - Philip Glass 
Appartenant au courant dite "répétitive" Philip Glass compose des œuvres fonctionnant en séquences qui se succèdent et se répètent entraînant le rêve et la transe par leur aspect cyclique.


Danse Macabre- Camille St Saens 
"Zig et zig et zig, la mort en cadence 
Frappant une tombe avec son talon, 
La mort à minuit joue un air de danse 
Zig et zig et zag sur son violon. 
Le vent d'hiver souffle et la nuit est sombre; 
Les gémissements sortent des tilleuls; 
Les squelettes blancs vont à travers l'ombre, 
Courant et sautant sous leurs grands linceuls..."

 

Balamouk- Trad

 Fermez les yeux et laissez vous porter... Imaginez ! Vous êtes dans une steppe d'Asie Centrale, le vent entêtant siffle dans les hautes herbes. Puis, rencontre improbable... Le JOSEM arrive, à dos de dromadaires... dans le désert, il danse sur Balamouk avant de repartir... Au rythme lent et chaloupé de ses montures, offrir leur musique ailleurs. Imaginez ! Vous êtes dans une steppe d'Asie Centrale, les danseurs ont disparu mais le son de la darbouka résonne encore au loin....

 

Bella Ciao- Traditionnel

 


Et d'autres surprises  ...