Le Josem un acteur culturel local

La musique en milieu rural

Plus qu’un simple orchestre, le Josem est également un acteur culturel local ; il participe activement à la vie associative de l’Entre-deux-Mers en éduquant la jeunesse en milieu rural, via l’initiation de celle-ci à la pratique de la musique symphonique ainsi qu’aux bases de la vie en communauté et de la prise de responsabilité que cela implique.

De plus il construit des projets socio-culturels et organise des évènements sur son territoire : en témoignent la création d’une classe d’orchestre au collège de Créon de septembre 2010 à juin 2014, la participation à des ateliers de découverte musicale en partenariat avec des  écoles de musique locales, l’ouverture d’une classe de clarinette en collaboration avec la mairie de Créon, le développement d’un orchestre symphonique pour adultes et l’organisation de festivals tels que « Le Josem S’Eclate » et « Entre-deux-Airs » qui se réinvente d’ailleurs pour une troisième édition du 14 au 21 juillet 2018 !

Joseph Rocher, Président de l’association

Pour réaliser tous ces projets le Josem a obtenu l’aide de la Fondation Daniel et Nina Carasso

La Fondation Daniel et Nina Carasso a été créée début 2010, sous l’égide de la Fondation de France, en mémoire de Daniel Carasso, fondateur de Danone en France et aux Etats-Unis, et de son épouse. Cette fondation familiale est animée par un Comité exécutif composé de la fille de Daniel et Nina Carasso, présidente de la fondation, de son époux, de ses enfants, ainsi que de personnalités qualifiées. Elle est dirigée par une déléguée générale basée au siège de la Fondation de France.

La Fondation Daniel et Nina Carasso est une fondation familiale, distributrice, qui se situe dans le champ de la philanthropie et de l’intérêt général. La Fondation a pour vocation de financer des projets dans deux grands domaines concourant  à l’épanouissement de l’être humain :

  • L’alimentation durable, qui regroupe des considérations aussi bien environnementales, économiques, sociales que sanitaires ou médicales, depuis la production jusqu’à la consommation de denrées alimentaires.
  • Le rapport entre le citoyen et l’art. La fondation perçoit l’art comme un vecteur d’épanouissement et d’enrichissement personnel, mais aussi comme un moyen d’exercice de la citoyenneté et de compréhension de la société.